Années 90

Visionnez toutes les photos de l'époque :

Années 90 : des tournois mémorables !

Petit à petit, le tournoi de Nyons devient un rendez-vous important dans le pays sportif drômois. Malgré la concurrence du tournoi de Saulce, également organisé chaque année à l’Ascension, de nombreuses équipes répondent présentes, dont celle de Chenôve. De vieilles connaissances de Michel LIENARD, dit "Le Zab", lequel n’hésitait pas à revêtir la tenue violette pour l’occasion.

Les matchs se déroulaient sur le terrain extérieur de la Digue, sur celui de la piscine et à la Maison de Pays. C’était la grande période Claude FROISSART, qui, après avoir inventé son propre logiciel de tenue des cartons de loto ( que de nombreuses associations nous envient encore en 2007 ), s’est spécialisé dans la programmation de matchs à la dernière minute. En effet, le tournoi de Nyons étant un tournoi "Open" ( = ouvert ), il arrivait fréquemment qu’il faille inclure en catastrophe une équipe arrivée, sans se presser, en fin de matinée. Un sacré défi pour les responsables.

L’organisation pendant une quinzaine d’années consécutives, des deux tournois de l’Ascension ( Seniors le jeudi, Jeunes le dimanche ) marque une époque où les forces vives étaient nombreuses au club, et surtout très investies. Parmi les piliers des tournois, nous retrouvions chaque année, sous le parasol et derrière la table de marque, les inusables Suzanne RUBIN, Yvette et Bertin KUBINA, Jean-Luc GREGOIRE, Renée TOURASSE, … et au sifflet, malgré le soleil, les courageux Jean RODARI, Florence GRAS et autres Arlette BROS.

Si les plus anciens garderont de ces années-là de mémorables souvenirs de basket-ball et de buvette, la jeune génération fut quant à elle marquée par la "SAGA". Composée d’athlètes d’origines africaines pour la plupart, réunis pour l’occasion par Serge ROUZE, cette équipe aura fait trembler pendant plusieurs années les cercles de la Maison de Pays de smashs tonitruants, et de contres aériens. Un régal pour le public !

Les joyeux lurons de Chenove

1994 : inauguration de la Maison des Sports et arrivée de Christian LAGIER

Le 10 Septembre 1994 est une date clef dans l’Histoire récente du BC Nyons. Bien que livrée avec deux ans de retard sur les prévisions, c’est avec soulagement que les basketteurs voient arriver un nouvel outil de travail : la Halle des Sports ( rebaptisée par la suite "Maison des Sports" ).

Avec elle, un nouvel entraîneur, également embauché par la Municipalité comme gardien du gymnase : Christian LAGIER, titulaire d’un BE1 ( Brevet d’Etat niveau 1, spécialité Basket-Ball ), en provenance de l’U.S Crest.

Tout de suite, de nombreux changements interviennent dans l’encadrement des jeunes. Sandrine NICOLAS, désormais très occupée par l’EMAPS ( Ecole Municipale des Activités Physiques et Sportives ), ne peut plus s’investir autant que par le passé, tout comme son mari Jean-Luc, ou encore les dévoués Suzanne RUBIN et Pierrot NICOLAS, qui voient arriver d’un bon œil la relève.

La relève, ce sera les Cadets du BC Nyons que Christian parvient à impliquer dans les entraînements des touts petits, dans une école de mini-basket complètement repensée. Profitant au maximum des nouvelles infrastructures ( 8 paniers ), les enfants sont répartis en petits groupes de niveaux pour un apprentissage plus approfondis des fondamentaux du dribbles, de la passe, du double-pas.

Se sont succédés auprès des jeunes entre 1994 et 1998 : Guillaume PELLETIER, Hadj YAHIA BENATTIA, Hicham BOUIBI, Maxime COUPON, Grégory GALICHET, Nabil MEDDOURI, Jaouad LAMRABET, Nathalie MARTY, Patricia GOURRAGNE, Béder MEDDOURI et Yanick BONFILS.

De 1994 à 1996, sont également investis dans l’encadrement des Benjamins, David SOREL et Stéphane RAMBEAU, dans celui des Cadettes Serge ROUZÉ et Christelle PEROZ, et à la tête des Seniors Filles , toujours Raymond BRYDENBACH, et ce jusqu’en 1997.

Christian LAGIER
Ecole de mini-basket 1995-1996

1995 : entre joies et peines

Deux évènements viennent marquer cette année : l’un tragique, le décès à 57 ans de Pierrot NICOLAS, l’autre festif, l’organisation des Finales Drôme Ardèche.

Né en 1938, Pierrot fut emporté des suites d’une longue maladie. Chauffeur-Livreur dans l’entreprise familiale "Nicolas Matériaux", située successivement Rue Pasteur, puis Avenue Jules Bernard ( en lieu et place de l’actuel Centre St Vincent ) et enfin à la Zone Artisanale des Laurons, il était marié à Monique, avec laquelle il eut deux enfants : Valérie et Jean-Luc, encore aujourd’hui membres actifs au sein du club. Réputé pour sa moustache, cet homme au grand cœur se partageait entre les entraînements de basket des touts petits et des Seniors Masculins, et d’autres associations telles les boules, le Moustach’ Club et le Comité des Fêtes. En son honneur, le tournoi de basket de l’Ascension sera rebaptisé "Souvenir Pierrot Nicolas" et les Vétérans se retrouveront plusieurs années durant, chaque été, pour un "Challenge" amical en compagnie des anciens du SMUC, Chenove, Lyon, …

 

Comme cela est souvent le cas, le Comité Drôme Ardèche de basket-ball accorde l’organisation des Finales à une ville inaugurant un nouveau gymnase. Nyons n’échappe pas à la règle, et les bénévoles de l’association se mobilisent en masse pour organiser au mieux l’évènement. D’autant que l’équipe Seniors Filles sera l’une des attractions du week-end, les protégées de Raymond BRYDENBACH disputant la Finale de la Coupe Louis Cellier, contre Talencieux.

Malheureusement, ce week-end, bien qu’il fut tout à fait à la hauteur des espérances en terme d’ambiance et d’assistance, ne laissera pas un souvenir impérissable. Les filles s’inclinant devant Talencieux, et le BC Nyons affichant à l’issue de la manifestation une perte nette de 11 000 Francs !

1996 : départ de Khalid BOUIBI vers d’autres cieux

Pilier des équipes de jeunes depuis son arrivée au club en 1988, Khalid reste à ce jour le meilleur exemple de réussite sportive d’un basketteur nyonsais, avec Carine BRES. Celui que l’on surnommait "Le Sorcier", en rapport avec son sens inné du spectacle ( petits ponts en dribble, passes aveugles, shoots en déséquilibre, … ), "n’avait pas son pareil pour constituer une équipe", se rappelle son coach de toujours à Nyons, Vincent COUPON. "Il voulait tellement jouer qu’il enrôlait tous ses copains, dont un grand nombre débauchés du Foot". Ainsi se sont succédés à ses côtés Mohamed AMIRI, Moushine BOUFTINI, Simon JEANOT, Olivier RUBIN, Jean-Pierre CARRASCOSA, Cédric BAUDET, Johan JOURDAN, Magid SEFRAOUI, Scander HAMMOUD, Nordine YAKOUBI, Saïd BRAKA, etc… Seul David SOREL peut se targuer d’avoir connu l’avant-Khalid, et l’après-Khalid.

 

Grande force de ce groupe, qui fut champion Drôme Ardèche en 1993 ( catégorie Minimes Garçons Critérium ), l’esprit de camaraderie. Sur les parquets, résultante de longues heures passées l’été à jouer des 5 contre 5 sur le "playground" de la Digue, et… en dehors. Ainsi, non contente de terroriser ses adversaires sur le parquet, l’équipe de Nyons s’adjugera le titre de " bête noire" des clubs adverses pendant de longues années, de par quelques bêtises mémorables. "Il y a eu quelques "emprunts" de bouteilles d’Oasis notamment, se souvient Vincent COUPON, mais également quelques affaires plus gênantes. Dont un jacuzzi géant improvisé dans les douches d’un vestiaire adverse, du PQ ayant été utilisé pour boucher les évacuations d’eau". Rien de dramatique mais quelques provocations et quelques dégâts à rembourser qui leur attirèrent, entre autre, le courroux de certains dirigeants nyonsais, peu enclins à faire des efforts en direction de ce groupe.

 

Ainsi pendant des années, le coffre de la Citroën BX de Vincent COUPON abrita parfois deux joueurs de plus que le nombre autorisé pour pallier au désintérêt du club et à la non- implication des parents. Anecdote croustillante, la finale Minimes 1993. Motivée comme jamais, la bande à Khalid fut bien déçue de constater le forfait du Teil, dont les antécédents avec les Nyonsais amenèrent les dirigeants ardéchois à prendre cette décision surprenante. A ce jour, cela reste l’une des seules finales départementales gagnée sans avoir été jouée.

En 1996, l’arrivée de Christian LAGIER permet à Khalid de franchir un nouveau palier. Conscient du potentiel de son meneur, Christian lui offre la chance de sa vie. D’un coup de fil à Jean-Paul BUFFIN, il lui obtient la possibilité de jouer en Excellence Régionale à Tain-Tournon. Une opportunité saisie par Khalid, qui suit en parallèle une formation au lycée technique.

 

La suite de la carrière de Khalid suit un temps celle de son entraîneur - Saulce en Nationale 3 – avant de trouver refuge en Vaucluse :  Avignon-Le Pontet et désormais Sorgues en Nationale 2. Honneur suprême, Khalid effectua plusieurs campagnes avec la Sélection Nationale du Maroc, en Championnat d’Afrique des Nations notamment.

Minimes Garçons 1992-1993
Khalid sous les couleurs de Sorgues en 2005

1998 : les Cadets champions Drôme Ardèche !

En cette première moitié des années 90, le secteur féminin est plus que satisfaisant. D’ailleurs, 65 % des licenciés de l’association sont des filles. En tête de peloton, les Seniors Filles qui, bien qu’elles plafonnent en Excellence Départementale, restent l’équipe fanion et tirent avec elles tout le club. Suit un cortège impressionnant de Cadettes talentueuses et motivées, dont Stéphanie VIDAL, Valérie AUBERT, Ghyslaine GREGOIRE, Prêle RINCK, … Enfin, la relève semble assurée avec des Benjamines longtemps fidèles à Suzanne RUBIN : Lucile MARTINEZ, Julia MONNIER, Fanny SIMON, Laurène DEGLI-ESPOTI, Isma HAMMOUD, Lucie GREGOIRE, …

 

Christian LAGIER se consacre alors au renouveau du basket masculin. Au cours de ses premières années au club, il construira autour d’Hadj YAHIA BENATTIA une équipe solide, capable d’avaler de fortes doses d’entraînement. Ainsi, rejoignent le BC Nyons entre 1994 et 1996 :  Jaouad LAMRABET, Olivier MOSTEFAOUI, Guillaume MORARD, Nabil MEDDOURI, Hicham BOUIBI, Grégory GALICHET, Julien ROCHETTE, William BOURGET, Lionel NUNEZ, Boris ASTORI, Jérôme JANIKI, David ROULLET, … Un projet sur deux saisons est lancé en 1996 : devenir champion Drôme Ardèche puis disputer le championnat régional.

 

Malheureusement, un peu de retard est pris en début de la première année, et les Nyonsais ne parviennent qu’à se qualifier que pour le championnat 1ère Série. Certains joueurs quittent le navire, d’autres ont du mal à s’épanouir au sein de l’ambiance tendue qu’il règne en Seniors Garçons notamment, où certains sont relégués sur le banc au profit des besogneux 79-80-81. La méthode ne fait pas l’unanimité, mais les résultats sont là : Nyons monte d’Honneur en Pré-Excellence Drôme Ardèche en Seniors, et se qualifie en Finale 1ère Série Cadets, tout ça en 1997.

 

Juin 1997, une passation de pouvoir s’effectue entre Jean-Claude METRAL et Henri THIEVENT. Lequel soutiendra sans réserve les Cadets qui, au terme d’une saison difficile en championnat Excellence Drôme-Ardèche, arrache une qualification pour la Finale. Soutenue par une cinquantaine de spectateurs ayant effectué le déplacement jusqu’à Tournon-sur-Rhône dans un car affrété pour l’occasion par le BC Nyons, les Cadets affrontent St Vallier 1. A l’époque, le club aujourd’hui phare de la Drôme, n’est pas encore en Pro B et ne dispose pas d’une section sport-études avec le Lycée voisin.

 

Le match est ultra-défensif, marque de fabrique nyonsaise sous l’ère Christian LAGIER. La défense de zone 1-3-1 coupe l’arrivée de balles à l’intérieur et provoquent de belles interceptions. Malheureusement, la réussite dans les tirs semble fuir tout le monde, à l’exception de Guillaume PELLETIER, meilleur joueur du match avec 14 points. Le score final est peu reluisant, 45 à 44, mais qu’importe, Nyons tient son titre !


Cadettes 1995-1996
Benjamines 1995-1996
Cadets 1997-1998 - Champions Excellence D/A

Ascension 1998 : Jumelage entre Nyons et Manciano ( Italie )

C’est l’époque où les associations communiquent entre elles, partagent des expériences, s’entraident. Henri THIEVENT et Vincent COUPON, respectivement Président et Vice-Président du basket, sont également très actifs au sein de l’Office des Sports ( aujourd’hui en sommeil ). Ainsi, le basket participe chaque année aux Olympiades scolaires organisées sur les terrains de sports près du camping municipal, assure la buvette lors des 2 premiers nationaux de Pétanque, alors situés dans l’ancienne usine Eysseric route de Montélimar, etc … Toujours à l’affût de nouvelles idées, Henri THIEVENT rencontre Hélène ROLIN, présidente du comité de jumelage Avanti Nyons-Manciano, laquelle propose aux basketteurs Cadets / Seniors d’accueillir leurs homologues Italiens à l’occasion de leur tournoi de l’Ascension, avant de s’y rendre à leur tour début Septembre.

 

En dix ans, le Basket Club s’est rendu 4 fois à Manciano : Cadets / Seniors en 1998 et 2000, Minimes Garçons en 2003, et Poussins en 2007. A trois reprises, des Italiens sont venus en séjour à Nyons, dont la dernière fois en 2004. Le relais se transmet de génération en génération, y compris au niveau de l’équipe dirigeante. Désormais, le référent au niveau basket est Maxime COUPON, et nul doute que d’autres jeunes à l’avenir se verront offrir la possibilité de découvrir les merveilles de la Toscane.

Saison 1998-1999 : arrivée de Patrice CARDINAELS

Quelque peu déçu qu’une grande partie de ses protégés arrêtent le basket pour raison d’études, Christian exprime le souhait de laisser sa place à la tête des Cadets / Seniors pour se concentrer essentiellement sur les plus jeunes. Un nouvel entraîneur est donc nécessaire. Par chance, un an plus tôt, lors du tournoi de l’Ascension, Patrice CARDINAELS, fraîchement débarqué de Blégny ( Belgique ) avec sa femme Isabelle, avait émis le souhait de rejoindre notre équipe et laissé son numéro de téléphone à Vincent COUPON.

 

Henri THIEVENT lui confie l’équipe Seniors qui voit son effectif se renforcer de deux nouvelles recrues : Laurent GOSNIK, excellent shooteur ayant effectué quelques rencontres Nationale 4, et Denis BARNIER, ancien coéquipier de Christian LAGIER à Crest. Par ailleurs, l’effectif compte 4 solides intérieurs – Hicham BOUIBI, Julien ROCHETTE, William BOURGET, Xavier GREGOIRE – et des extérieurs expérimentés, Hadj YAHIA BENATTIA, Nabil MEDDOURI et Christian LAGIER qui rechaussent les baskets pour l’occasion.

Plongé dans l’inconnu, Patrice apporte une nouvelle méthode d’entraînement et prend les matchs un par un. La mayonnaise prend bien entre trentenaires et jeunes Seniors, et rapidement la montée devient un objectif. Chose faite le samedi 25 Avril1999 face à St Vallier 3, avec en prime l’assurance de terminer Champion Drôme Ardèche Pré-Excellence ! Le bilan est élogieux : 19 victoires pour seulement 3 défaites. Seule ombre au tableau, une élimination en ½ finale de la Coupe Drôme Ardèche face au Foyer Valence, à l’issue d’une rencontre… musclée. Denis BARNIER, Patrice CARDINAELS et Nabil MEDDOURI allant s’expliquer directement dans les tribunes avec un spectateur valentinois particulièrement désagréable.

 

En parallèle, les Seniors Filles terminent en milieu de tableau de leur championnat, ce qui leur assure le maintien. Pour la première fois depuis le déménagement en Drôme Ardèche, nos deux équipes Seniors disputeront l’Excellence l’an prochain. Et pourtant, l’affaire n’était pas gagnée en début de saison. Sortant d’une saison difficile après le départ de leur coach Raymond BRYDENBACH en Juin 1997, les filles avaient à tout prix besoin d’un entraîneur. Et c’est Hadj YAHIA BENATTIA, tout juste âgé de 18 ans, qui relève le défi avec succès.

 

Chez les jeunes, on sent que quelque chose est en train de prendre forme. Si les résultats sont variables, la saison 98-99 voit l’éclosion deux générations, celle des 82-83 ( Cadets ) et des 86-87, où filles et garçons sont associés en Benjamins Mixtes, et l’arrivée d’une troisième, les 88-89-90.

 

De l’équipe Cadets championne, il ne reste quasiment rien. Une nouvelle génération prend alors les rênes : Maxime COUPON, Thierry ARNOUX et Papa Ngagne SAMB ( 1982 ), Salim et Miloud YAHIA BENATTIA, Beder MEDDOURI et Manu FACILA ( 1983 ). N’ayant pas de vécu collectif, ils ne peuvent faire mieux que troisièmes à l’issue de la poule de brassage, mais réalisent, sous la direction de Vincent COUPON, une très bonne deuxième partie de saison en 1ère Série, se qualifiant pour la finale. Nabil MEDDOURI et Julien ROCHETTE ( nés en 1981 mais essentiellement utilisés en Seniors ) viennent renforcer l’équipe pour affronter Roiffieux le 16 Mai 1999, à Montélimar. Un match cauchemardesque pour les Nyonsais qui, après avoir mené de 17 points à la mi-temps, voient leur avance fondre peu à peu au fil des éliminations pour 5 fautes de leurs coéquipiers. Le dernier quart-temps, les Nyonsais le terminent à trois – Maxime COUPON, Beder MEDDOURI et Manuel FACILA – lesquels ne peuvent éviter la défaite … de trois petits points.

 

Pensionnaires de l’école de basket depuis 1995, Fabien MUNOZ, Mathieu FAURE, Jimmy ROUSTANT, Chloé BERNUZEAU et Leïla BOUBKARI voient leur assiduité porter ses fruits sur le terrain et décrochent leur ticket pour le championnat Excellence Drôme Ardèche. Une performance pour une équipe mixte ! Ils sont alors sous la direction de Patricia GOURRAGNE et Hadj YAHIA BENATTIA, lesquels ont pris le relais de Guillaume PELLETIER, parti suivre des études supérieures. Fabien MUNOZ est impressionnant de facilité dans le scoring et termine la saison avec une incroyable moyenne de 25 points par match. Du jamais vu en Benjamins et un titre mérité de meilleur joueur du club, attribué par ses pairs lors d’un vote organisé par NBC News, le journal du club.

Enfin, une nouvelle génération fait ses débuts : Etienne BRAUDO, Pablo COULANGE, Aurélien CLIER, Basile GAZEAUD, Loïs et Gabriel BILLET, etc … Les quatre premiers cités effectueront par la suite un beau parcours en sélection Drôme Ardèche !

Leurs homologues Poussines, dirigées par Nathalie MARTY puis Gérard FAVIER, réalisent également une belle saison, laquelle marque les débuts de Célia RODARI, Maëva LAGIER, Elsa BISE, Camille ROCHE, Audrey FAVIER, ...

Seniors Garçons 1998-1999
 
Champions Pré-Excellence Drôme Ardèche
Seniors Filles 1998-1999
Seniors Filles 1998-1999
Benjamins Mixtes 1998-1999
Les Poussines honorent Nathalie MARTY, lors de son départ de Nyons en Mai 1999
Poussins 1999-2000

Octobre 1999 : décès tragique de Prêle RINCK

Si les décès récents de Suzanne VERDU et Pierrot NICOLAS furent un coup dur pour le Basket Club Nyonsais, celui de Prêle, toucha les jeunes au plus profond d’eux-mêmes. Âgée de 18 ans, elle succomba des suites d’un tragique accident de la circulation. Pour tous ceux qui l’ont connu, le souvenir de son sourire, de sa joie de vivre, de sa sociabilité restera dans leur mémoire à jamais.

Visionnez toutes les photos de l'époque :
création de site internet avec : www.quomodo.com